facebook twitter instagram linkedin google youtube vimeo tumblr yelp rss email podcast phone blog search brokercheck brokercheck Play Pause
Actions américaines Thumbnail

Actions américaines


La progression ne se dément pas


L’indice S&P 500 n’est peut-être pas aussi cher qu’on pourrait le penser

L’indice S&P 500 peut certes sembler coûteux au vu de certains indicateurs, comme le ratio cours/bénéfice (C/B), mais il n’est pas si cher au regard d’autres paramètres. Le ratio cours-flux de trésorerie disponibles montre notamment que l’indice ne dépasse pas sa valorisation moyenne à long terme. Il importe de tenir compte de différents paramètres de valorisation pour avoir un tableau complet des marchés boursiers.

Indice des directeurs d’achats de l’ISM et croissance des bénéfices de l’indice S&P 500 sur 12 mois (avance de six mois)
De 2000 à aujourd’hui

Indice des directeurs d’achats de l’ISM et croissance des bénéfices de l’indice S&P 500 sur 12 mois (avance de six mois) De 2000 à aujourd’hui

Sources : Gestion de placements Manuvie, Bloomberg, au 31 décembre 2020

Les perspectives de bénéfices s’améliorent

Certains signes montrent que l’économie mondiale pourrait avoir atteint un creux et être passée de la contraction à la reprise. Depuis le mois d’août, l’indice ISM des directeurs d’achats des États-Unis montre que l’activité manufacturière progresse de façon marquée, mois après mois. L’indice des directeurs d’achats de l’ISM devance historiquement de six mois l’évolution des bénéfices de l’indice S&P 500. Nous pensons que la dynamique économique permettra de maintenir une forte croissance des bénéfices sur 12 mois en 2021.

Indice des directeurs d’achats de l’ISM et croissance des bénéfices de l’indice S&P 500 sur 12 mois (avance de six mois)
De 2000 à aujourd’hui

Indice des directeurs d’achats de l’ISM et croissance des bénéfices de l’indice S&P 500 sur 12 mois (avance de six mois) De 2000 à aujourd’hui

Sources : Gestion de placements Manuvie, Bloomberg, au 31 décembre 2020

La croissance des bénéfices devrait alléger la pression sur les valorisations

Si l’on se fie aux indicateurs macroéconomiques, les bénéfices devraient fortement augmenter en 2021 : ils devraient non seulement renouer avec leurs niveaux de 2019, mais également les dépasser à la faveur de la libération de la demande et de l’épargne accumulées. Quand la croissance des bénéfices est supérieure à 30 % sur 12 mois (comme nous pensons qu’elle le sera en 2021), la contraction des ratios cours-bénéfice est de 4,1 points en moyenne. Quand la croissance des bénéfices est supérieure à 30 % sur 12 mois, les rendements moyens et médians sur 12 mois de l’indice S&P 500 sont de 10,2 % et de 12,4 %, respectivement.

Contribution au rendement de la croissance des bénéfices, du ratio cours-bénéfice et des dividendes
De 1970 à 2020


Contribution au rendement de la croissance des bénéfices, du ratio cours-bénéfice et des dividendes De 1970 à 2020


Sources : Gestion de placements Manuvie, Bloomberg, au 31 décembre 2020

Les rendements seront probablement alimentés par les bénéfices

Les rendements boursiers dépendent de trois facteurs : le rendement en dividendes, la croissance des bénéfices et la variation des valorisations (ratio cours/bénéfice). Au cours de l’année suivant une forte reprise des ratios cours-bénéfice, les rendements recommencent habituellement à évoluer en fonction de la croissance des bénéfices et non plus des valorisations.

Contribution au rendement de la croissance des bénéfices, du ratio cours-bénéfice et des dividendes
De 1970 à 2020

Contribution au rendement de la croissance des bénéfices, du ratio cours-bénéfice et des dividendes De 1970 à 2020Sources : Gestion de placements Manuvie et Bloomberg, au 30 septembre 2020.


Exemple de stratégie de Gestion de placements Manuvie

Actions canadiennes
• Privilégier une approche sélective à l’égard des actions canadiennes.
• Diversification des risques entre les entreprises, et non juste entre les secteurs.
Actions américaines
• Rechercher des occasions de tirer profit des perturbations du marché.
• Penser à la méthode des achats périodiques par sommes fixes.
Actions internationales
• Penser à des stratégies moins contraignantes permettant de saisir les occasions là où elles se présentent.
Actions des marchés émergents • Il existe peut-être des occasions sur les marchés émergents, en particulier dans la région de l’Asie hors Japon. Titres à revenu fixe
• Privilégier les stratégies flexibles permettant de saisir les occasions où qu’elles se trouvent.
• Envisager d’utiliser différents types d’obligations pour atteindre différents objectifs, qu’il s’agisse d’une protection contre les baisses ou d’un rendement accru.
• Tenir compte de l’impact potentiel des taux de change sur les placements mondiaux.


Source : Gestion de placements Manuvie, au 31 décembre 2020. À titre indicatif seulement. Les rendements passés ne sont pas garants des rendements futurs. Les renseignements contenus dans ce document ne remplacent pas le processus « Bien connaître son client », l’analyse de la pertinence d’un produit pour un client donné et de ses besoins ni aucune autre exigence réglementaire. Les clients devraient demander l’avis de spécialistes avant de prendre toute décision de placement.